Forum - Gastroplastie.com

Gastroplastie,Anneau Gastrique,Sleeve,Bypass,Forum de discussion sur la Chirurgie Bariatrique,Forum du site Gastroplastie.com
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

J'aime mon forum et je le soutiens voir dans la partie ' informatique ' ....J'aime mon Forum ...et je le soutiens.......

Derniers sujets
» Sleeve en Tunisie
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeMar 11 Juin - 15:43 par NanaRA

» Nouvelle avec projet sleeve sur l'Ardèche
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeDim 9 Juin - 17:37 par Lilinou86

» Rendez vous chirurgien clinique Saint Martin à CAEN
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeJeu 30 Mai - 0:38 par Gipsyline

» Sleeve à l'hôpital privé d'Ant**** 92
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeJeu 16 Mai - 8:52 par Bénédicte88

» Retour d operation a monaco
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeDim 12 Mai - 18:34 par laurentin

» suivi post opératoire rdv obligatoire
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeMer 24 Avr - 13:34 par claudie30

» Midi Pyrénnées , retrouvez vous ici
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeVen 29 Mar - 23:16 par Elicha

» Amitier
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeDim 17 Mar - 11:02 par darkjoy

» audoise
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeLun 28 Jan - 16:11 par ingriddu11

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Sondage
Juillet 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 133 le Lun 14 Jan - 22:47
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l’adresse de Forum - Gastroplastie.com sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Forum - Gastroplastie.com sur votre site de social bookmarking
Meilleurs posteurs
claudie30
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 
cannelle
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 
jojogwada
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 
Cocotte57
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 
isa4enfants
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 
patty44600
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 
claudie8562
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 
mimi120387
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 
PETITEFEE
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 
same
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_leftMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_centerMode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Poll_right 

Partagez
 

 Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
Sleevy75
bavard intarissable
bavard intarissable
Sleevy75

Féminin
Nombre de messages : 1007
Age : 53
Localisation : PARIS
Emploi : Informaticienne
Loisirs : Développement informatique et personnel;)
Opération : Sleeve gastrectomy le 29/03/2016 à 115K pour 1.69m (IMC 40)
Date d'inscription : 06/04/2016

Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Empty
MessageSujet: Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans    Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeSam 22 Déc - 11:53

Bonjour amis du forum...

Je vous propose d'initier ce fil avec ce qu'on a envie de dire (nous opérés avec un minimum de recul de 2 ans) aux futurs ou nouveaux opérés.
Je vous propose ceci : on ne se répond pas spécialement. On pose chacun ou chacune nos modes de vie et les astuces qui nous aident à bien vivre, en suivant le schéma de mon premier post pour les 10 thématiques, qui me semblent couvrir tous les champs du vécu et puis qui est un beau chiffre rond. Smile
On pose ici nos résumés de qualité de vie... C'est en lisant tout qu'on voit la diversité des vécus... Pas besoin de s'opposer, juste se juxtaposer. Ca serait sympa autant pour nous, les opérés de longue date, que pour les nouveaux ou futurs qui se demandent ce que peuvent devenir leur vie à long terme après l'opération.


1) Quelle chirurgie ? quand ? quel résultat à ce jour ?

Sleevy- Sylvie pour les intimes Smile, opérée d'une sleeve fin mars 2016, 2 ans et 8 mois à ce jour. Se croit stabilisée aujourd'hui à -43K. IMC quasi normal (+3K).

2) Transit ou nausées :


Nausées et vomi : jamais. Sauf rare gastro-entérite, quoi, comme tout le monde. La dernière a eu lieu il y a un mois environ, j'ai perdu 2K en une semaine, puis j'ai tout repris lol... Normal quoi.

Transit :
La plupart du temps normal.
Parfois constipée, auquel cas, j'ai une solution parfaite : parafine alimentaire en pharmacie (Lansoÿl), parfum framboise. Une sorte de confiture délicieuse que je mange à raison de 3 fois une grosse cuiller par jour, et en 24H, cela a une action purement mécanique sur le transit, qui s'entoure d'un film gras et qui du coup, passe beaucoup plus facilement la porte du spyncter. En général, je fais une cure de 2 ou 3 jours maxi, après tout redevient normal. Avantage : ça n'a une action que mécanique, ça ne détruit pas la flore intestinale.


3) Surveillance du poids :


Jamais plus d'une fois par semaine. Perso, j'ai choisi le samedi, début du week-end, ajeun et après le pipi. Puis je note ça dans un excel, associé à un graphique qui me dessine une jolie courbe. Par ailleurs, ça me calcule mon IMC car il faut raisonner en IMC. Je vous mets ça dans le prochain message si j'y arrive, pour que vous puissiez vous l'approprier. Pensez-bien aussi à le sauvegarder en vous l'envoyant par mail une fois par mois, pour si votre ordi meurt.

4) Comportement à table :


- Interdit de boire en mangeant, sauf les jours de fête ou au restau. Donc je ne me mets pas de verre.
- La première année, je me mettais une petite assiette car je mangeais une demi-portion, et c'était un peu triste dans une grande assiette. Aujourd'hui, je mange bien une grande assiette, remplie aux 2/3 ou si j'ai très faim, une portion d'adulte normale, mais sans entrée et sans dessert. Je garde le dessert pour le goûter vers 15H quand la faim revient, ou pour 22H le soir. Bref, 2H après le plat. Si je ne mange que l'entrée car elle me fait trop envie, je peux manger le dessert dans la foulée. Mais en aucun cas je ne peux ni ne souhaite manger entrée + plat + dessert.

- Je reste très peu à table, 5 ou 10 minutes à tout casser avec mon mari. Ensuite, j'éprouve le besoin de digérer dans le canapé. Mon mari dit ne pas en prendre ombrage, car je reste dans la même pièce que lui et continue d'échanger avec lui.

5) Rapport à la nourriture :


Je suis toujours très gourmande, j'ai toujours TRES faim quand je veux manger, et je ne peux toujours rien avaler quand je n'ai pas faim. Je reste donc convaincue que LA faim est le seul et le meilleur des curseurs, que je peux m'appuyer dessus. C'est ma satiété qui a radicalement changé : elle arrive très tôt, très vite. A tel point que j'apprécie moins les aliments étouffe chrétien : les chocolats de Noël, les fondues savoyardes, le boeuf bien cuit... car au bout de 5 à 8 bouchées, je suis totalement repus... Le plaisir ne durera pas assez longtemps. Curieusement certains aliments riches passent pourtant très bien : le boeuf cru style carpaccio (miam), les purées ou écrasées de pomme de terre, les petits pois, les gâteaux apéritifs. Globalement, j'apprécie encore moins qu'avant la viande en général, mais je me force un peu, sur conseil des nutritionnistes, car les protéines sont essentielles, et les protéines animales sont plus concentrées. Le poisson passe mieux.
Quand j'ai une poussée d'hyperphagie (bien plus rare qu'avant) et que j'ai faim, je peux encore descendre un paquet entier de Donuts Cacahuètes de chez Bahlsen, ou un paquet entier de Palmito. Mais après, j'attends d'avoir à nouveau faim pour manger, et je ne culpabilise pas. J'ai juste fait un repas un peu atypique, rien de grave si ce n'est pas très souvent.

Je suis toujours quelqu'un qui ne cuisine pas... C'est ainsi. Je passe pas mal de temps au travail comme beaucoup de gens, et quand je rentre à la maison, pas envie de passer 2 plombes à cuisiner. Et mon mari est pareil. Alors pas mal de plats tout prêts. Et ça ne me tue pas. Heureusement, le midi en semaine, on mange à la cantine, alors là, bon équilibre légume + féculent + viande ou poisson.

6) Rapport à la boisson :


Côté boisson au quotidien (donc en dehors des repas, conseil très important de toutes les équipes) : je ne bois que de l'eau au sirop de grenadine. En effet, l'eau plate me tombe dans le ventre comme une brique... C'est assez désagréable et paraît-il assez fréquent chez les sleevés. Du coup, je mets 3 doses de sirop de grenadine (bouteille poussoir) avec un grand verre d'eau 30cl. Et je peux boire alors en me régalant. Il semblerait que la boisson avec un peu de sucre ne soit pas du tout gérée pareil par l'estomac. C'est rigolo. En tous les cas, ainsi, je bois facilement et avec plaisir, je ne me déshydrate pas. J'ai totalement arrêté le Coca que je consommais quotidiennement (1 à 2 canettes de 33cl par jour) avant l'opération, pour être sûre que ma vie sans bulle ne serait pas un problème. Aujourd'hui, je n'ai plus jamais envie de Coca.

Rapport à l'alcool : bof... pas grand intérêt. Le cidre ne passe plus du tout, du tout. Non à cause des bulles (une petite bière peut passer agréablement de loin en loin), mais sans doute à cause de la fermentation. Il suffit que je prenne 2 gorgées de cidre en début de repas, et mon appétit est totalement coupé... Donc bien sûr, je n'y touche plus. Le vin rouge est trop acide, l'impression de boire du vinaigre. Un bon vin blanc liquoreux passe très bien les jours de fête (mention spéciale Montbazillac)... En apéritif, j'aime aussi les Spritz, car c'est festif et pas acide. Une légère amertume ne me dérange, c'est vraiment l'acidité qui est décuplée depuis l'opération. Quant aux bulles, à petite dose, de façon éloignée, et en dégustant, et en rotant discrètement lol, pas un gros problème.

7) Psychologie :

Je serai brève, ça n'a rien changé, et c'est tant mieux. J'ai 53 ans, opérée à 50 ans, ma personnalité, mes fragilités et mes forces sont restées les mêmes. J'ai des troubles de l'humeur, que je traite avec un anti-dépresseur léger. Si malgré cela, je me paie une bonne crise d'anxiété, je tape dans l'anxiolytique qui me calme merveilleusement en 1/2H. Je reste donc vigilante quant au fait de ne pas déplacer une addiction (l'hyperphagie) par une autre (dépendance au Lexomil). Et je pense que tout va bien à cet égard, puisque je compte attentivement ma consommation de ce produit. Je pratique aussi la pleine conscience pour accepter mes émotions, toutes mes émotions, quelles qu'elles soient, plutôt que de les refouler sans même m'en rendre compte, ce qui provoquera une hyperphagie sans que je sache pourquoi ensuite.

Amour et séduction : Je vois parfois des regards flatteurs d'hommes de mon âge que je ne voyais pas avant ? Ca me laisse assez froide, vue que je m'estime très heureuse en amour. J'avais peur que mon mari n'aime pas mon corps relativement mince (on s'est rencontrés, je faisais 107K, il m'a épousée au plus fort de mon poids, 117K). Mais non, il m'aimait bien pour moi, quel que soit mon poids. Notre amour est exactement le même qu'avant, c'est à dire, merveilleux. Ouf.

Un des moments où je me dis que ma vie a le plus changé, même si ça ne revient pas très souvent : c'est l'activité : acheter des vêtements. Avant : j'allais chez Ulla Popken qui font de très jolis vêtements pas trop chers et pas mémérisantes pour femmes rondes et je me trouvais "pas trop moche" dans la glace. Maintenant, je vais dans des magasins plus chics, genre Burton of London, et je me trouve "Elegante". C'est délicieux de pouvoir se trouver élégante dans une glace à 53 ans.

Une autre chose où je vois une évolution, mais elle peut aussi être liée à la sagesse de l'âge ! Mon estime de moi a toujours été assez bonne. C'est mon affirmation de moi qui était vraiment problématique. Elle s'est un peu améliorée avec mon physique plus agréable. Si je dois dire "non", à un ami, à un chef, si je dois dire "Tu dépasses les bornes", je peux le dire sans me mettre dans tous mes états, mais poser MES limites à l'autre, calmement et fermement.
Une métaphore dans une série m'avait beaucoup plu une fois : un psychologue disait à son patient : "Quand une porte est fermée, vous pouvez frapper poliment et voir ce qui se passe. Vous n'êtes pas obligé de commencer par donner de grands coups de pieds dedans ou d'aller chercher des explosifs pour l'ouvrir." Smile Excellente cette métaphore.


8 ) Activités physiques :

Toujours compliqué car je suis toujours amoureuse de la sédentarité.
Mais je parviens depuis quelques mois, pour mon équilibre physique et psychologique, à maintenir une activité douce et régulière de marcher (d'un bon pas) 3*1H par semaine, les jours où tout est simple, c'est à dire, jamais en sortant du travail, je suis trop fatiguée et l'appel du canapé est trop fort. Donc le mercredi car télétravail, et le samedi et le dimanche, hop, une heure de promenade en baskets (critère, quand je reviens, je suis humide de sueur). Parfois, je passe mon tour car la flemme l'emporte, mais j'essaie de m'y remettre la fois d'après, car c'est facile et plaisant. Et pour me motiver, je ne pense pas à mon poids, mais je me dis "Allez, sors, oxygène ton cerveau, tes muscles, tu sais comme tu te sens bien pendant et après la promenade !"... D'ailleurs, ça me fait penser, on est samedi, j'y vas de ce pas. Smile


9) Chirurgie réparatrice :

Aucune. A 2 ans 1/2, je n'en ressens pas le besoin. S'il fallait faire quelque chose, ce serait la poitrine, qui tombe beaucoup. Et je n'en ai pas envie (car pas envie de mettre du silicone et un corps étranger dans mes seins). Un bon soutien-gorge suffit dans la journée. Et j'ai appris à aimer mon corps comme il est, avec ses défauts. J'ai aussi la chance (peau qui cicatrise pas mal + perte qui n'a pas dépassé 60K) de ne pas avoir de tablier sur le ventre. Ce qui fait que la marche est très confortable. Pas de peau qui pend trop nulle part, en tout cas, pas au point de remplacer cela par une grosse cicatrice.

Voilà, j'ai tout dit, gros gros bisous ! Au jour où je vous parle, je suis juste une femme enchantée par sa chirurgie.


10 ) Quel suivi ?

Au moins 10 ans dans l'excellent hôpital public où je me suis faite opérer. Passées les 2 premières années qui sont des contrôles plus intensifs, je suis suivie tous les 9 mois par le chef du service Nutrition (E3M), lui-même nutritionniste, pendant au moins dix ans si tout va bien. Je pense que ça lui permet d'alimenter les résultats à long terme pour la recherche. S'il y avait des soucis, je serais suivie à vie... Le dernier rendez-vous avec lui, à 2 ans, m'a été particulièrement crucial : j'étais dans "l'enfer" de la période de reprise de poids obligée, ne sachant pas quand cela allait s'arrêter. Il m'a totalement rassurée et la suite lui a donné raison : J'étais probablement à la fin de ma reprise et une bonne stabilité allait reprendre ses droits. Smile


Dernière édition par Sleevy75 le Sam 22 Déc - 14:20, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sleevy.wordpress.com/
Sleevy75
bavard intarissable
bavard intarissable
Sleevy75

Féminin
Nombre de messages : 1007
Age : 53
Localisation : PARIS
Emploi : Informaticienne
Loisirs : Développement informatique et personnel;)
Opération : Sleeve gastrectomy le 29/03/2016 à 115K pour 1.69m (IMC 40)
Date d'inscription : 06/04/2016

Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Empty
MessageSujet: Re: Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans    Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeSam 22 Déc - 13:40

Ah ! et comme promis, le suivi du poids...
Après je laisse la parole aux autres opérés de plus de 2 ans qui ont envie de résumer leur qualité de vie.

Voici l'excel que j'ai fait avec les bonnes formules et le bon graphique...

J'ai mis quelques données fantaisie pour que vous voyiez un peu ce que ça donnera avec un exemple.

Vous corrigez avec vos données :

1) Cellule C2 : vous saisissez votre poids au même format que proposé 1,61 par exemple
2) Cellules A3 et suivantes : la date de pesée (toujours attention au format)
3) Cellules B3 et suivantes : le poids (format 110 ou 110,5 par exemple, pas autre chose)

Tout le reste se calcule tout seul (l'imc comme le graphique qui évoluera avec le temps en fonction de vos saisies hebdomadaires)... Avec ce fichier, vous êtes tranquilles 5 ans, après il faut étendre les formules... repassez par ici... Smile

La ligne commentaire, moi, je m'en sers pas mal par moment. Quand je change le dosage d'un anti-dépresseur, ou d'une hormono-théraphie ou d'une cortico-thérapie susceptibles d'avoir une incidence sur le poids, quand je change d'activité physique, quand j'ai une gastro-entérite etc... Bref, je mets les causes neutres des variations ordinaires de poids autour du poids d'équilibre. L'important, c'est d'avoir un poids d'équilibre, que l'on tourne un peu autour à 1 ou 2 kilos près selon la météo du moment, c'est tout à fait normal.

N'hésitez pas à me contacter si vous pesez plus de 125 évidemment. Aucun problème, je vous personnaliserai ça vite fait bien fait... Je ne voulais pas écraser la courbe pour tout le monde en posant 350 kilos maxi dès le départ... Aucun poids n'est "indicible".

Faites en bon usage ! gros bisous

Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  K-upload_fr
Revenir en haut Aller en bas
https://sleevy.wordpress.com/
claudie30
Modérateur
Modérateur


Féminin
Nombre de messages : 13255
Age : 65
Localisation : lorient depuis novembre 2010
Opération : anneau 22/01/09
sleeve le 17/09/ 09
by pass octobre 2013
Date d'inscription : 15/08/2008

Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Empty
MessageSujet: Re: Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans    Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeDim 23 Déc - 17:15

1) Quelle chirurgie ? quand ? quel résultat à ce jour ?

bypass post sleeve post anneau
mon bypassa 5 ans et 2 mois

poids le plus haut 125 kg poids actuel enfin fin novembre 63 kilos

2) Transit ou nausées :
le point noir tout relatif aux vu des benefices par ailleurs , j'ai besoin de deux heures entre mon petit dej et l'eloignement de mes toilettes car selles intempestives assez souvent ; apres cela je suis tranquille pour le journee Autre "difficulte" non elucide a ce jourdes fortes douleurs une ou deux fois par an qui me font l'evanouir
Je vis tout cela tres bien si c'est juste le prix a payer pour la qualite de vie que j'ai a 64 ans bien meilleure qu'a trente

3) Surveillance du poids :
tous les jours quand je suis chez moi, on efface pas quelque chose qu'on a fait toute une vie ; c'est surement mon garde de fou mais le poids affiche n'affecte en rien mon moral (j'ai toujours en memoire le mauvais tour que m'a joue la sleeve)

4) Comportement à table :
je bois avec l'autorisation un fond de verre d'eau aux repas ;je ne supporte absolument plus l'alcool, ararement je bois un verre de cidre lors d'un repas de crepe ou encore plus exeptionellement un verre d'eau gazeuse dans les deux cas je le sirote
j'ai toujours mange dans la meme assiette que les autres convives et le meme menu
J'aimais recevoir et cuisiner depuis toujours, ces plaisirs sont intacts et je ne boude pas non plus le restaurant (un plat)

6) Rapport à la boisson :detaille avant idem pour la table

7) Psychologie :je suis une autres femme ,je voulais etre aime au point de m'oublier maintenant ça passe ou ça casse , j'apprends encore a dire non mais j'ai beaucoup progressee
j'ai decouvert la joie de choisir un vetement , de faire avec mes petits enfants ce que je ne pouvais ou ne m'autorisait pas avec mes enfants
les rapports de seduction :alors a ma grande honte j'y suis hermétique ;c'est mon mari qui bien souvent me decode ; cela ne me gene plus comme au debut , cela ne me deplait pas mais mon coeur est a celui qui a su voir la fille qu'il y avait sous sa carapace , qui m'a accompagnee et soutenue et surtout qui a accepte les chirurgies malgre sa peur de me perdre

8 ) Activités physiques :je haissais cela , je me suis faite une raison et ....j'aime cela ;je pratique la marche , l'aquabyke , l'aquagym et les pilates avec des interruptions lors de nos voyages

9) Chirurgie réparatrice :
cruroplastie brachioplastie

10 ) Quel suivi ?
j'ai vu le chirurgien pendant un an ensuite une endocrino nutritioniste que je vois maintenant une fois l'an , il y a un an ou deux j'ai souhaite voir une psychologue et une dieteticienne (elle on s'est rencontrees une seule fois ) je peux voir les deux a la demande

_________________
de l'anneau au bypass un chemin sinueux pour une reussite  Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  B66530356d7142625fee40072c327386

[b]http://gastro-plastie.forumactif.com/t13981-resume-de-l-anneau-au-bypass-en-passant-par-une-sleeve#526639
Revenir en haut Aller en bas
Sleevy75
bavard intarissable
bavard intarissable
Sleevy75

Féminin
Nombre de messages : 1007
Age : 53
Localisation : PARIS
Emploi : Informaticienne
Loisirs : Développement informatique et personnel;)
Opération : Sleeve gastrectomy le 29/03/2016 à 115K pour 1.69m (IMC 40)
Date d'inscription : 06/04/2016

Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Empty
MessageSujet: Re: Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans    Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeLun 24 Déc - 12:51

Merci pour ton message sincère et intéressant, Claudie.
Revenir en haut Aller en bas
https://sleevy.wordpress.com/
Lakshana
bavard intarissable
bavard intarissable
Lakshana

Féminin
Nombre de messages : 1055
Age : 55
Localisation : En transit...
Opération : Sleeve le 12/04/2016
Abdominoplastie le 18/04/2017
Cruroplastie + seins le 05/12/2017
rachiolastie le 03/04/2018

A ma gauche : Marraine Patdu32 (avec son fouet)
A ma droite : Marraine Sardinette (avec son trident)
Voyez comme je suis bien accompagnée !!!

Ma filleule jolie, c'est Cathie63 Wink
Date d'inscription : 29/10/2015

Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Empty
MessageSujet: Re: Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans    Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitimeMer 9 Jan - 13:17

1) Quelle chirurgie ? quand ? quel résultat à ce jour ?

Sleeve, il y aura 3 ans en avril. 50 kg perdus, stabilisation aux alentours de 60 kg en fonction des périodes, si je monte au-dessus de 62 kg, je passe en mode "attention, alerte rouge" pendant une ou deux semaines, le temps de redescendre, et je recommence à respirer...

2) Transit ou nausées :

Deux ou trois dumping au début, avant que je ne comprenne que je ne devais plus manger de viande trop cuite. Quelques petits malaises aussi, légers, quand je mangeais trop vite. Maintenant cela fait bien longtemps que je n'ai plus eu de problème.

Constipation de façon assez récurrente, dès que je ne bois plus assez (1,5 l par jour indispensables) ou si je ne fais plus aucune activité sportive (comme en ce moment par exemple, le froid me fige, pas envie de sortir marcher ou nager).

Quelques brûlures d'estomac ponctuellement, plus depuis plus d'un an maintenant. Quelques jours de traitement en viennent à bout.

3) Surveillance du poids :

Pesées irrégulières, je me fie à deux paires de pantalons qui me disent bien vite si j'ai pris un kg ! Dans ce cas, je ressors la balance.

4) Comportement à table :

Assiette à dessert. J'ai gardé cette habitude qui me sécurise, même si les portions sont quasiment celle d'un adulte lambda. Mais sans entrée ni dessert. Si je veux un dessert, je diminue le plat principal. Rien de particulier, je mange de tout (sauf viande très cuite donc). Je n'aime plus les nourritures ou les sauces très grasses (mayonnaise) qui m’écœurent rapidement. Dans la mesure du possible, j'essaie de garder la répartition 1/3 protéines - 1/3 féculent - 1/3 légumes. Mais c'est plus un automatisme qu'un calcul délibéré. Et si ce n'est pas le cas, pas grave.

5) Rapport à la nourriture :

A la fois simple et compliqué ! simple parce que je ne m'interdis rien, que je digère tout. Compliqué parce que j'ai du mal à me sortir de la bonne vieille culpabilité dès que je mange un truc calorique. Et comme contrairement à l'avant opération j'aime maintenant le sucre et en particulier le chocolat, j'ai de bons vieux conflits entre moi et moi.
Au restaurant, je n'hésite pas à demander à emporter ce que je ne peux manger du plat que je choisis. Ainsi, pas de mauvaise conscience de ne pas terminer ce que j'ai pris. Et les restaurateurs apprécient globalement que j'aime assez pour vouloir emporter ce qui reste. Souvent, ça représente la moitié du plat servi.

Je cuisine énormément, j'ai toujours beaucoup cuisiné et ça ne change pas. Ce qui change, c'est que je ne mange pas forcément ce que je prépare. Quelquefois, le simple fait de préparer me coupe l'envie de manger le plat. L'homme et nos invités s'en chargent.

6) Rapport à la boisson :

Quasiment pas de boisson à table. Rien que lorsque je mange de la soupe, j'ai l'estomac rempli et je ne peux rien manger d'autre. Donc, peu de liquide à table. Du thé (chaud l'hiver et froid l'été) toute la journée en dehors des repas. Environ 600 ml de café sans sucre le matin, en trois ou quatre prises. L'eau plate ne passe pas. C'était déjà le cas avant la sleeve.

L'alcool n'a jamais été mon ami, le je tenais très mal. J'aime le bon vin, la bière, les alcools forts (rhum et eaux de vie), mais je ne supporte absolument plus une goutte d'alcool. Donc, exit, sauf exception.

7) Psychologie :

Plus sereine je pense. Plus tranchante aussi je crois. Je ne cherche plus à excuser tout le monde, à maintenir un lien coute que coute, à rabibocher les uns et les autres.
Moins envie de disparaitre du paysage aussi, même si je n'ai toujours pas envie d'être à l'avant-scène.
Je m'autorise la vie qui me convient. En ce moment par exemple, j'ai choisi de ne plus travailler. Pour une période limitée je pense, mais qui sait... on peut vivre sans un second salaire, alors je fais comme je le sens, en plein accord avec l'homme évidemment.
Quand je croise quelqu'un qui me semble "intéressant" je n'hésite plus à prendre contact. C'est comme ça que j'ai trouvé ici une fille géniale, qui croque la vie à pleine dents, déborde de projets professionnels, me fait réfléchir à 100 à l'heure... une belle rencontre que je n'aurais pas faite il y a quelques années, par peur de déranger, de ne rien avoir à lui apporter, etc...
Je suis décidée à profiter de notre changement de région pour changer d'optique de vie, en relation avec ce que la sleeve m'a apporté. Une vie plus lumineuse, plus sereine, plus vraie peut-être. J'en profite déjà, et je fourmille de projets, pour du bénévolat, des activités perso et en direction des autres aussi, je ferai en fonction de mes rencontres et des opportunités qui se dessinent déjà. Je vis pleinement, je savoure un équilibre retrouvé.
Je sens dans le regard des autres, hommes comme femmes, sans jeu de séduction, que je renvoie une image "sympathique". On me sourit, on me parle facilement et je rentre dans ce jeu avec plaisir. Je suis plus ouverte aux possibles peut-être ?

En couple, pas de changement. Nous avions tous les deux des vies antérieures compliquées quand nous nous sommes rencontrés et nous avions appris la tolérance, l'attention à l'autre et tout ce qui est indispensable à une belle vie de couple. L'intervention et mon changement physique n'ont rien changé sur ce plan-là, si ce n'est que je peux suivre plus facilement l'homme dans ses envies de promenades sur les sentiers côtiers. Il m'a soutenue sans faille pendant la période pré opératoire, la période de l'intervention, celle de la reconstruction et continue.

8 ) Activités physiques :

Par choix, nous vivons transitoirement dans un port de pèche un peu éloigné des commodités, magasins, médecins, vétérinaire... par choix toujours, je laisse la voiture sur le parking le plus possible pour faire mes courses, aller voir les gens que je connais, filer à la poste... et je me promène tous les jours ou presque sur le bord de mer. Si l'homme rentre tôt, le soir nous partons balader, encore.
J'ai momentanément stoppé la natation, trop compliqué d'ici, horaires pas simples et accès non plus. Je reprendrai au printemps quand nous aurons intégré notre lieu de vie définitif.
Je pense aussi faire des pilates et/ou du yoga, pareil, quand nous serons installés.


9) Chirurgie réparatrice :

Lorsque je faisais le parcours pré opératoire, l'équipe médicale m'avait prévenue que je serais certainement une parfaite indication à la chirurgie reconstructrice. J'avais intégré cette donnée dans ma vision du parcours et j'étais décidée à faire tout ce qui serait nécessaire. Ce qui m'a permis de passer rapidement aux interventions indispensables. Dès la sleeve, je savais que nous devions quitter la région où nous vivions dans les trois ans. Je voulais que tout le parcours soit derrière moi en arrivant sur mon nouveau lieu de vie, et avec l'accord de l'équipe médicale, j'ai entamé la reconstruction dès que j'ai été stabilisée. Abdominoplastie à un an post sleeve tout juste, en avril 2017. Puis cruroplastie et seins en même temps (pour utiliser pour remodeler les seins la graisse enlevée sur les cuisses puisque je ne voulais pas de prothèses), en décembre 2017. Et enfin, brachioplastie en avril 2018. Ouf... nous sommes partis en août ! Toutes ces interventions faites par le chirurgien conseillé par celle qui m'a fait la sleeve, dans la même clinique, dans le même service. Réconfortant. Peu ou pas de douleurs, quelques soucis de cicatrisation, mais le résultat en vaut largement la peine. Bien sur, il ne faut pas craindre les cicatrices. Si un jour on doit m'identifier, ce sera facile...

10 ) Quel suivi ?

Un mois post sleeve, deux mois, trois mois, six mois, un an. Et maintenant, une fois par an, à vie. Je vois la chirurgienne, la diététicienne, impérativement. Et si je veux, la psy. Si j'ai besoin, je peux avoir un RV avec un ou l'autre des médecins de l'équipe dès que nécessaire entre deux bilans annuels. Bilan sanguin annuel. Complément vitaminique depuis l'intervention, deux comprimés d'Azinc par jour.
J'aurais pu choisir de transférer mon dossier sur ma nouvelle région pour ce suivi, j'ai préféré continuer à le faire auprès de l'équipe qui m'a accompagnée sur tout le parcours. J'ai confiance et ça n'a pas de prix.

J'ajouterai une rubrique "divers", si vous voulez bien, pour noter quelques petites choses que je ne sais pas où ranger :

la principale conséquence, séquelle si je peux dire, de la sleeve pour moi, c'est une impression de froid quasiment continuelle. Il n'y a que les jours très chauds au plus fort de l'été que je sors sans emporter une petite laine au cas où. J'ai appris à me couvrir, à me chausser, à privilégier les pulls chauds et les étoles douillettes. Et c'est un prix bien peu élevé pour tout le confort que m'a apporté la sleeve !

Je me sens parfaitement à l'aise dans mon nouveau corps, après des mois de flottement, de choc chaque fois que je croisais mon reflet dans une vitre, d'hésitation dans le choix d'une taille en magasin et de peur de m'habiller "trop jeune".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Empty
MessageSujet: Re: Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans    Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mode de vie des opéré(e)s depuis plus de 2 ans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pronote help
» Liste de magasins "mode taurine"
» la mode et nous... (les rondes)
» bonnettes mode d'emploi
» farine de chanvre...mode d'emploi??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum - Gastroplastie.com :: AVANT PENDANT APRES :: Par ici les questions !!-
Sauter vers: